Vendredi 20 Novembre 2020

Petit conte Russe

Il était une fois, à quelques tout petits pas de l’Arménie, bloqué en Azerbaïdjan, un petit îlot, de la taille du Luxembourg (Meuh non, pas le Jardin!) très majoritairement peuplé de gentils arméniens qui s’appelait « Au Karbakh ». En 1988, Au Karbakh, on proclame autonomie, indépendance mais la communauté internationale leur rit au nez: « soyez raisonnables, vous êtes trop insignifiants pour former un état indépendant ». Alors, rien ne bouge et tout le Monde « fait semblant » pour préserver la douce vie de la région…. Dans des temps très anciens, cette région faisait partie de l’Union Russe SS et demeure, pour la Russie sensible aux traditions, sous sa responsabilité voire son autorité. Cet étrange voisinage entre chrétiens et musulmans a tenu bon an, mal an pendant trente longues années jusqu’à ce que l’Arménie invite la Démocratie à s’installer dans le pays.

Et bing, crack, boum, c’est la guerre entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie pour obtenir le contrôle  Au-Karback: Erevan d’Arménie et Bakou d’Azerbaïdjan se retrouvent dans des combats sanglants et sauvages et ……

STOP! Pause, on rembobine un chouia et on se pose la question:

Pourquoi Bakou d’Azerbaïdjan veut-il construire son nouveau Castel Au Karback, là, maintenant, tout de suite??

Pour pouvoir répondre à cette question, il est essentiel de faire un zoom arrière sur l’ensemble de la région. Au Nord, on aperçoit Putin-le-Russe de Moscou et à l’Ouest c’est le Royaume d’ ÈreSansGant-l’Ottoman de Byzance. On constate également qu’au Sud, se trouve Téhéran-la-Perse qui, cette fois, a judicieusement décliné son invitation aux joutes.

Après l’envol de plusieurs milliers d’âmes, Erevan d’Arménie et Bakou d’Azerbaïdjan accompagnés de leurs voisins courtois et prévenants, Putin-le-Russe de Moscou et ÈreSansGant-l’Ottoman de Byzance acceptent de se retrouver pour un banquet afin de concocter une solution aux inondations d’hémoglobine.

Mais, rien n’y fit….!! Trois banquets bien garnis et le sang coulait toujours….Et puis, finalement, c’est Erevan d’Arménie qui cède au plan de construction du nouveau `Castel de Bakou d’Azerbaïdjan Au Karback. C’était sans compter sur la colère de son peuple qui s’insurge devant ce qu’il perçoit comme une infâme trahison…..Les gentils Arméniens Au Karback remplissent des malles de reliques et richesses de leur Histoire et Patrimoine, brûlent leurs maisons et rejoignent avec leur bétail la longue marche de l’exil vers l’Arménie…..Pour tenter de calmer son peuple, Erevan d’Arménie fait brûler sur la Place Publique son Ministre des Relations de Voisinage mais il sait, il sait trop bien que cela ne suffira pas à arrêter l’hémorragie….

Parce qu’à l’origine de ce massacre,…… il y a l’aval de Putin-le-Russe de Moscou dont l’objectif est de reprendre contrôle et punir l’évolution démocratique de l’Arménie!

Pour ce faire, il avait besoin d’ ÈreSansGant-l’Ottoman qui se croit récompensé en clamant : « Nous étions présent en Syrie, en Libie et maintenant en Azerbaïdjan ».(Lui, c’est le benêt de l’histoire!)

Et la construction du nouveau `Castel de Bakou d’Azerbaïdjan Au Karback n’était qu’un outil, un joli prétexte….. Erevan d’Arménie le sait, le sang ne cessera de couler dans la région que le jour où l’Arménie aura expulsé la Démocratie de son territoire….

Et c’est ainsi que les Arméniens vécurent longtemps malheureux jusqu’au prochain génocide…..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :