Mardi 31 Mars

Quelques déclarations plus ou moins constructives:

Marine Le Pen: « Macron ment! ». Bon, peut-être, et alors? Cela fait surement partie de sa mission professionnelle, donc, quelle importance dans le contexte actuel?? En fait, Marine est beaucoup plus sympathique quand elle garde le silence.

Le Professeur Didier Raoult, près de la retraite,  a « découvert » la Chloroquine il y a quelques semaines. Après un essai sur 80 patients, il a exulté de joie en constatant que 78 de ces patients avaient connu une « amélioration clinique ». Trop fort! Ses résultats sont pratiquement identiques aux chiffres habituels d’évolution de la maladie en milieu hospitalier. Du coup, on se dispute la Chloroquine sur Internet, on perd du temps à expliquer le danger des effets secondaires, et Didier a eu ses trois minutes de gloire, Waouhh!

Amélie de Montchalin-machin accuse la Chine : « d’instrumentaliser son aide internationale pour faire de la propagande et vanter son modèle politique » Ben oui, surement, mais à nouveau: et alors?? L’important c’est de recevoir la marchandise au bon endroit et sans passer par la République Tchèque.

_ _ _ _ _ _ _ 

Du coup, le climat a décidé de se décaler d’un cran. Nous avons vécu en Mars un temps du mois de Janvier, la neige est tranquillement tombée sur les massifs sans être perturbée par les skieurs confinés. Un semblant de répit pour la pollution de l’air mais les cadences de productions, l’augmentation des déchets et tout itou, la planète ne respire pas vraiment mieux.

Faites-vous partie des applaudisseurs du 20h?

Dès le 1er mardi de confinement, dans ma rue, tous les soirs une corne de brume annonce le moment de sortir à sa fenêtre ou sur son balcon et d’applaudir. C’est, petit à petit, devenu un grand moment d’allégresse pour ceux qui n’ont pas déserté la Capitale, on crie, on tape sur des casseroles, on applaudit le plus fort possible, on chante et on finit par se dire:

« A demain ».

Et pourtant, un doute commence à percer, malgré tous ces applaudissements, ses félicitations et remerciements de tous bords, les personnels soignants continuent de travailler, parfois malades eux-mêmes sans être surs que la situation économique « d’après » pourra leur garantir les promesses dorées faites « pendant »…..Le doute s’immisce doucement mais surement….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :